Ainsi va le temps quantique

 


Le fait est bien connu : mélangées en parties égales par le Peintre, les 3 couleurs Primaires, rouge, jaune*, bleu, donnent une résultante blanche qui, évidemment, ne peut pas reconstituer les 3 couleurs.

En Physique moderne, 3 charges sont dites de couleur parce qu'elles s'associent comme les 3 couleurs Primaires et, ont alors une résultante : le photon.

Mais, contrairement à ce qui se passe en Peinture, la résultante, le photon, peut reconstituer les 3 charges de couleurs qui, à leur tour, le reconstitueront, et ainsi de suite, comme on le voit sur la Figure en rotation. Pourquoi cette alternance ?

Elle est due à l'intervention de 2 particules aux rôles inverses : l'une, le Boson de Higgs, transforme le photon en 3 charges de couleur auxquelles il donne la masse, l'autre, le Graviton, transforme les 3 charges de couleur en un photon, en supprimant leurs masses.

La durée de cet aller-retour constitue un temps quantique, parce qu'il s'écoule à l'intérieur d'une particule élémentaire, qu'on peut visualiser par la théorie des Ensembles.

En effet, les 3 charges de couleur font partie du Groupe G3, l'ensemble des 6 permutations de 3 objets, ici donc les 3 charges de couleur, dont l'interprète géométrique est un triangle équilatéral en rotation autour de son centre, ici le photon, et dont les 3 charges de couleur occupent les 3 sommets : voilà la particule élémentaire en mouvement.

Particule élémentaire en mouvement

 

Suivant la Physique, sous l'action de la Force électromagnétique, la particule élémentaire, donc l'ensemble des 3 charges de couleur, effectue des rotations successives d'un tour entre lesquelles, la rotation des charges est suspendue, elles sont donc, à cet instant, immobiles.

Alors, n'étant plus mobilisées par la Force électromagnétique, qui assurait leurs rotations, les 3 charges de couleur, maintenant soumises à la Force de Gravité de leurs masses**, sont attirées par les vecteurs de cette Force, leurs 3 Gravitons respectifs, avec lesquels elles convergent, en un faisceau tricolore, au centre du triangle, où elles fusionnent en leur résultante : le Photon.

Inversement, par l'intermédiaire du Boson de Higgs, qui donne la masse à lui-même et aux 3 charges de couleur, celles-ci divergent, en un faisceau tricolore, à partir du centre du triangle jusqu'à ses 3 sommets, où elles reconstituent leur ensemble soumis à l'électromagnétisme.

Ainsi est visualisée la dualité onde particule, car la particule, ici les 3 charges de couleur du triangle, est alternativement onde convergente ou onde divergente selon que ses 3 charges de couleur convergent ou divergent.

Au niveau quantique, l'univers comporte donc, ainsi, une sorte de métronome, qui dit la durée de l'alternance de 3 éléments: tantôt 3 charges de couleur, tantôt 1 photon, leur résultante.

Cette alternance, aurait-elle un modèle ?

La réponse n'appartient pas à la Physique, mais à la Foi.

Dans le modèle selon la Foi : 3 Personnes divines, égales et distinctes, sont éternellement unies en un seul Dieu.

La Physique propose une image du modèle selon la Foi : 3 charges de couleur, égales et distinctes, sont alternativement unies en un seul photon.

Pourquoi alternativement au lieu d'éternellement? Parce que la durée de l'éternité n'a ni commencement, ni fin, tandis que la durée de l'alternance a un commencement, l'origine de l'univers, et pas de fin prévisible, car elle peut se répéter longuement. Ainsi va notre temps quantique, avec le concours des Bosons de Higgs et Gravitons qui entretiennent indéfiniment son mouvement.

************

Selon la théorie actuelle : immédiatement après le Big bang les particules n’avaient pas de masse.

Mais, lors du refroidissement de l’univers, sa température tomba au dessous d’un seuil critique. Alors se forma un champ de force, dit champ de Higgs, dont le vecteur, le Boson de Higgs, donne une masse à lui-même et aux particules.

Cette faculté extraordinaire a valu au Boson de Higgs le surnom de « Mère des particules », et même celui de « God Particle » par le Nobel de Physique Leon Lederman.

Bien plus, toute particule de matière a son opposé dans l’antimatière, il y a donc un boson de Higgs pour l’antimatière.

En fait, il y a 3 Bosons de Higgs pour l’antimatière, comme 3 Bosons de Higgs pour la matière. Dans la page Le Modèle, les 6 Bosons sont visualisés entre le photon primordial et les 3 couples de matière/antimatière, dont le plus connu est le couple électron/positon.

Mais, de façon plus élémentaire, on visualise déjà le processus à partir de ce qu’on pourrait appeler le quantum du Big Bang, c’est à dire le plus petit Big Bang possible.

Ce mini-Big Bang est symbolisé dans la figure du triangle (voir plus haut), dont les sommets sont les éléments de l’ensemble des 3 charges de couleur de la chromodynamique quantique : rouge, jaune, bleu, dont l’association est le blanc

Cette nouvelle physique, fondée sur le groupe SU(3), décrit l’univers à partir du mouvement de 3 charges de couleur qui distinctes sont la matière ou confondues sont l’énergie.

Dans ce visuel, l’ensemble est électron ou positon, selon son sens de rotation, ou photon quand ses 3 charges de couleur se confondent en son centre.

A partir du photon central γ, le Boson de Higgs crée le triangle dont la rotation d’un tour produit la charge électrique négative de l’électron.

A l’arrêt de cette rotation, l’ensemble des 3 charges de couleur, sous l’effet de la gravité – transmise par son vecteur probable, le graviton - tombe au centre du triangle où ses 3 couleurs confondues reconstituent le photon.

Puis le cycle reprend, en sens inverse, pour produire la charge électrique positive du positon. Et ainsi de suite. Pourquoi ?

Pour imiter son modèle, le Big Bang primordial qui a crée à la fois la matière et l’antimatière.

Mais on ne peut pas représenter graphiquement cette simultanéité. C’est pourquoi l’électron et le positon apparaissent successivement. Le positon est alors supposé tourner dans un antitemps.

Dans cette conception, l’univers serait tissé par l’alternance de temps et d’antitemps. Alors, loin d’avoir disparu ou d’être ailleurs, l’antimatière serait notre immédiate voisine, invisible dans un antitemps dont l’alternance avec notre temps serait programmée au niveau du photon, un peu comme l’alternance entre le jour et la nuit est programmée par le soleil.

 

 

************

*En Chromodynamique quantique, le Jaune est remplacé par le Vert.

**La Force Faible, jointe actuellement à l'Electromagnétisme, est trop faible pour intervenir dans cette opération.

Suite dans la Page Justification

Copyright BosondeHiggsetantimatiere.com :: 2009-2012 :: Hébergé par Sivit